Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Cyprine Palace
  • : "un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la seule force interne de son style" G. Flaubert
  • Contact

Recherche

11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 17:03

Tu as marché aujourd'hui ruisselante de pluie le long d’Alaskan Way jusque vers l'embarcadère pour Bainbridge. Tes jambes luisantes d'eau et tes seins durcis au lin à petits motifs qui te colle. Plus personne dehors et tu savoures la pluie qui t’ajuste et te fouille de part en part. Ta culotte trempée tout autant. Je te regarde, figée, les mèches que tu écartes du visage et qui gouttent. Tu es liquide, comme une lubrification. Tu marches, te retournes. Et pourtant de petits saisissements de l'eau qui font ta peau dru sous les cotons et lins avec les petites contractions d'organes qu'il va falloir détendre et apprivoiser. Tu n'as rien, les mains sont libres, pas de sac, tu pourrais danser dans les flaques avec tes ballerines blanches gorgées d'eau. Comme une chair de poule et les pointes des deux tétons qui percent collées au chemisier. Tes petits seins toujours libres. Nous embarquons sur le  Pier 89 pour la courte traversée à destination de Whidbey Island. Nous montons sur le pont supérieur, personne sur ce sun deck battu de pluie. Penchés sur le bastingage nous voyons le dessin compliqué des îles du Puget Sound. Je remonte un coin de ta jupe, écarte un peu la culotte, ouvre la braguette et laisse la pluie mouiller le gland rougi qui bande face au Pacifique. Des petits torrents d’eau qui courent partout sur le bois. A mesure que le secouement nous éloigne des côtes. L’eau qui maculent les grands blancs de tes callypes ouverts et qui luisent de ce que j’y éventre, de la bouche, du sexe, des doigts. Il y a de la houle et ton anus dégorge de pluie, de cyprine et de sperme.

Partager cet article
Repost0

commentaires

C
<br /> A Paris... pas souvent... BelAmi a-t-il un site à partager ? Entre S. Thala et les Roches Noires ?<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Belami est à Paris. Et se ferait un plaisir de vous rencontrer lors d'une de vos escales.<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Belami qui est où ? Merci pour la Maladie... ou pas moins le sein gorgé d'humidité de Delphine Seyrig comme une flaque blanche et molle dégagée de la soie noire dans le bal de India Song<br /> <br /> <br />
Répondre
B
<br /> Le rêve du voyageur... visiter le corps des femmes et inventer une géographie des lieux de nos jouissances... les marquer de traces de spermes, de foutres, les remplir de halètements, de cris de<br /> plaisir... remplir le monde de notre jouissance. Chaque fois que je vous lis, je pense à Duras, son homme assis dans le couloir.<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Hier j'ai eu une visite sur mon blog provenant d'ici, alors comme je ne connaissais pas je suis venue voir, lire un peu, c'est troublant bravo<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> si je trouble marie alors voilà qui me trouble : ne rien dissiper<br /> <br /> <br /> <br />