Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cyprine Palace
  • Cyprine Palace
  • : "un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la seule force interne de son style" G. Flaubert
  • Contact

Recherche

9 janvier 2010 6 09 /01 /janvier /2010 23:59
Je suis debout sur le parquet glacé de cire avec les couilles qui pendent. Il y a des poils clairsemés et la peau frippée sur les chiffons de bourses. Tu me mets à quatre pattes sur le bois et me fais écarter un peu les cuisses. Il y a des touffeurs de verdure sur la terrasse entre lesquelles on ne voit rien. Il y a des ogives larges et blanches au-dessus des portes et des vastes sièges d'ében noir. J'ai le cul nu et tu es par derrière à quatre pattes également. Tu me lèches les fesses et la raie. Tu me lèches l'anus et les noeuds de poils usés sur le bourrelet de ce trou. Tu lèches les couilles pendouillantes, le sexe épais et mou. Décalotté et fripé. Ce vestige de la bête pour notre reproduction. Tu renifles dans mon cul huilé et qui se mouille de sueur. Je te sens mordiller les flétrissures des bourses et tu gobes mon sexe mou.  Tu es dans mon dos, entre mes cuisses ouvertes. Tu me décalottes et baves un peu sur cette viande flasque. Tu t'étouffes dans l'enfourmement de la queue et des boules. Tu suces, aspires et je sens que du sang se dégorge dans les masses caverneuses. Ça se déplie et fouille l'étouffement dans ta gorge. Je bande. Tu lèches le singe de mon anus. Sa corolle épaisse. Plus tard, tout rebasculer. Ou se rincer dans l’Océan chaud.

Partager cet article

Repost 0

commentaires