Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Cyprine Palace
  • Cyprine Palace
  • : "un livre sur rien, un livre sans attache extérieure, qui se tiendrait de lui-même par la seule force interne de son style" G. Flaubert
  • Contact

Recherche

13 décembre 2009 7 13 /12 /décembre /2009 18:18
D’immenses cornes de glace, comme des phallus lisses. Sortir d’un sauna humide à 90°, ruisselant d’avoir trop humidifier les pierres noires. Saisis et vautrés dans la fourrure des rennes, les lumières vertes à travers la glace des murs curves. Toute la sueur qui hésite entre la mollesse hagarde ou qui soudain se fige en frissons. L'hotel de la glace éphémère. Hésiter entre baiser avec avidité et brusquerie, tant l’eau de sperme et cyprine ruisselle en nous. Ou laisser le temps aux fourrures de se confondre dans ton sexe enfoui dans les épaisseurs que tu n'épiles pas. Mon anus mousseux de poils blonds, tes aisselles proliférantes de l’hiver. L’odeur acre de la sueur. Dans la raie de tes fesses où j’écrase mon nez. Je te lèche. Le suintement huileux à l’urètre que tu décalottes. Recroquevillés dans les cuisses étouffantes l’un de l’autre. Les sueurs qui se maitiennent chaudes des ventres qui glissent et tes seins mollis encastrés entre nous. Ma bouche ventousée jusqu’au bouc du menton dans ton trou. Tu bailles de rouges que je pourlèche en mouvement circulaire. Les doigts incrustés dans les fesses et que je sépare. Je te cunnilincte à l’infini.

Partager cet article

Repost 0

commentaires